CV
Lettre de motivation
  1. Accueil
  2. Candidats
  3. CV / Lettre de motivation
  4. CV : 15 erreurs qui ruineront votre candidature à coup sûr
10/12/2015

CV : 15 erreurs qui ruineront votre candidature à coup sûr

En matière de rédaction de CV, certaines erreurs ne pardonnent pas et mèneront votre candidature directement à la corbeille.
Découvrez le top 15 des erreurs rédhibitoires à ne pas commettre sur un CV.

1. Ne pas donner de titre à son CV

Le titre d’un CV donne un aperçu rapide du poste visé et du projet professionnel d’un candidat. L’oublier revient à faire perdre du temps au recruteur, qui peut décider de l’écarter directement pour éviter tout effort de lecture.

Le titre doit être clair et cohérent avec le parcours présenté. Évitez les formules alambiquées et n’écrivez pas simplement « CV » ou « Curriculum Vitae » en guise de titre, au risque que le recruteur se demande si vous remettez en question son intelligence.  

2. Mentir sur son CV, une erreur monumentale

Rien de tel pour être disqualifié, anéantir sa crédibilité et sa réputation auprès d’une entreprise que de mentir sur son CV. Qu’il s’agisse d’allonger de quelques mois ou années une expérience professionnelle, d’inventer des diplômes ou de mentir sur ses compétences en langues étrangères, vous serez vite démasqué(e) si l’entreprise appelle vos précédents employeurs, consulte l’annuaire des anciens élèves d’une école ou vous soumet à un test pratique. 

3. Envoyer un CV avec des fautes d’orthographe

Faute de frappe, mot manquant, accord erroné : la moindre faute d’orthographe peut vous disqualifier pour l’obtention d’un poste.

Usez et abusez des logiciels de correction orthographique et demandez à une personne de votre entourage de relire votre document et de faire la chasse aux erreurs sur votre CV.

4. Cacher les « trous » dans son CV

Cacher des « trous » dans son parcours apparaît toujours comme suspect aux yeux des entreprises. Ne commettez pas d’erreur sur votre CV en passant sous silence vos périodes d’inactivité professionnelle. Maladie, année sabbatique prise pour voyager ou suivre une formation, temps pris pour élever son ou ses enfants, travail au sein d’une association, période d’inactivité (chômage) : indiquez la raison de cette période d’inactivité sans trop entrer dans les détails et ne mentez pas.

5. Utiliser une adresse e-mail fantaisiste

Bogoss12345@wyx.fr, lapetitesirènedu38@xuyz.fr, miss-cahuete@xyz.fr : oubliez les adresses e-mails farfelues, car les recruteurs loin de trouver cela mignon ou drôle risquent de douter fortement de votre sérieux.

Optez pour un format standard de type prénom + nom ou première lettre du prénom + nom de famille pour vos échanges professionnels. 

6. Utiliser la catégorie « Divers »/ « Hobbies » à mauvais escient

La rubrique « Divers » ou « Hobbies » ne doit pas être un fourre-tout. Ne mentionnez pas de hobbies s’ils se limitent à la formule passe-partout et inintéressante : « lecture, musique, voyages ». Ne mentionnez vos loisirs que s’ils sont pertinents par rapport au poste visé ou mettent certaines de vos qualités en valeur (leadership par exemple).

7. Manquer de clarté

Un CV doit être concis, clair et précis. Indiquez le mois et l’année marquant le début et la fin de chaque expérience, sa durée mais aussi les résultats obtenus à l’issue de chaque mission. Par ailleurs, n’utilisez pas des intitulés de poste alambiqués ou des sigles aux significations nébuleuses.

8. Donner des informations inutiles

Inutile de préciser que vous avez eu votre brevet des collèges, que vous avez travaillé comme serveur ou été équipier en fast-food il y a plusieurs années, à plus forte raison si vous postulez pour un emploi de niveau bac +5 car cela n’intéresse vraisemblablement pas l’employeur. Mentionnez uniquement les expériences professionnelles significatives, et notamment celles qui peuvent présenter un intérêt comme une expérience de commercial ou de manager par exemple.

9. Envoyer un CV avec une présentation hasardeuse…

Une autre erreur à proscrire sur son CV : une présentation mal pensée. N’utilisez pas de polices trop fantaisistes, aérez le texte, classez les informations par rubrique, n’utilisez pas trop de couleurs et n’optez pas pour une présentation trop originale car dans le secteur de la finance et de la banque, le CV se veut plutôt classique.

10. Donner trop d’informations personnelles

Les informations personnelles doivent se limiter à votre nom et prénom, votre adresse e-mail et votre numéro de téléphone. Toute information relative à votre orientation sexuelle, vos opinions politiques et votre religion doivent rester du domaine du privé. Vous n’êtes pas non plus tenu(e) de préciser votre statut marital.

11. Mettre une photo inappropriée

Si vous souhaitez en utiliser une, choisissez avec soin la photo qui figurera sur votre CV. Évitez à tout prix la photo de vacances tronquée, la photo en pied ou la photo qui date de plusieurs années et qui ne vous ressemble plus. Oubliez également les bijoux trop voyants ou les coupes de cheveux fantaisistes.

La photo devra être professionnelle, de bonne qualité et être en accord avec le domaine d’activité de l’entreprise. Pour la banque par exemple, optez pour une tenue vestimentaire classique (costume ou chemise).

12. Envoyer un CV fleuve

En France, il est d’usage d’envoyer un CV d’une page aux recruteurs. Les CV de plusieurs pages sont tolérés pour les profils avec une expérience professionnelle significative ou pour des profils pointus. Un CV trop long risque de décourager les recruteurs qui n’ont pas toujours beaucoup de temps, ou pire de leur montrer que vous n’avez aucun esprit de synthèse.

Ne commettez donc pas d’erreur avec votre CV et soyez concis. 

13. Utiliser du jargon professionnel à outrance

Évitez d’utiliser trop de mots techniques ou du jargon métier car vous ne savez pas toujours par qui votre CV sera lu au sein des entreprises. Il peut s’agir de votre futur superviseur comme d’une personne du service des ressources humaines qui n’aura pas le temps d’aller chercher la signification de tous les termes employés. Facilitez le travail des futurs lecteurs et sachez doser le vocabulaire professionnel.

14. Indiquer ses prétentions salariales

Ce sujet doit être abordé durant l’entretien d’embauche. Le mentionner sur votre CV n’est pas pertinent et peut se retourner contre vous. Si elles sont trop basses, vous risquez de passer à côté d’une proposition intéressante et si elles sont trop élevées, votre CV risque de partir à la poubelle alors que vous auriez pu négocier lors de l’entrevue.  

15. Mal indiquer son niveau de langue

Les mentions « lu, écrit, parlé » ne veulent plus rien dire aux yeux des recruteurs. Mieux vaut indiquer ses résultats aux tests de langues officiels (TOEFL, Bulats, TOEIC, etc.) et/ou utiliser le cadre européen commun de référence des langues. 

Si vous évitez ces quelques erreurs sur votre CV et que ce dernier est pertinent par rapport au poste brigué, vous devriez réussir à attirer l’attention des recruteurs.

 




Pour aller plus loin

  • Rédiger un CV lorsque l’on n’a pas ou peu d’expérience professionnelle
  • Trous dans le CV : comment expliquer son parcours professionnel
  • Profil en ligne : soigner son CV sur les réseaux sociaux professionnels ?

  • En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres,
    vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services
    et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site.