Entretien
d'embauche
  1. Accueil
  2. Candidats
  3. Entretien
  4. E-réputation : comment supprimer des données Internet indésirables ?
30/07/2015

E-réputation : comment supprimer des données Internet indésirables ?

Sur Internet, votre e-réputation ou celle de votre entreprise peut avoir des conséquences considérables en matière de crédibilité et de popularité. Des solutions existent pour supprimer les données Internet indésirables, calomnieuses ou relatives à votre vie privée. Quelles sont ces solutions ? Comment maîtriser son e-réputation en ligne ?

E-réputation : les principaux concernés 

La réputation en ligne est une problématique qui intéresse principalement les professionnels amenés à travailler avec des clients extérieurs. Média, création, marketing, communication, commerce : autant de domaines où l’e-réputation joue un rôle majeur dans la crédibilité et la popularité de l’entreprise. Diffusées par soi-même ou par un tiers, certaines informations personnelles, diffamatoires ou gênantes restent sur Internet pour une période indéfinie...À moins d’être supprimées.

Évaluer son e-réputation

Pour commencer, il est nécessaire de prendre connaissance de son e-réputation en tapant son nom sur les moteurs de recherche et en évaluant les résultats. Deux catégories de pages apparaissent : celles que vous avez générées (compte Facebook ou Twitter, CV en ligne, site internet personnel, etc.) et celles que vous n’avez pas publiées (avis sur des forums, évaluations d’annuaires en ligne, comptes de tiers sur les réseaux sociaux, etc.). Ces informations sont visibles par tous les internautes, qu’elles soient positives ou négatives.

Contrôler sa réputation en ligne

Évaluer son e-réputation une seule fois n’est pas suffisant, car d’autres informations indésirables peuvent venir s’ajouter après votre vérification. Pour garder la main sur les données publiées à votre égard, créez une « Google Alert » à votre nom ou à celui de votre société, pour être averti(e) dès qu’une nouvelle page est publiée. De manière générale, prenez l’habitude de « Googliser » votre nom régulièrement pour prendre connaissance des liens se référant à vous dans les premières pages du moteur de recherche.

Supprimer des données sur Internet

La suppression de données en ligne est possible grâce à plusieurs outils. Cependant, en fonction de la légitimité de votre demande et de l’actualisation des données, votre requête peut prendre plusieurs semaines, voire plusieurs mois avant d’être prise en compte par les moteurs de recherche.

Données personnelles : le recours à la loi

Les données personnelles sont protégées par la loi. Pour supprimer des données sur Internet, vous pouvez utiliser le droit d’opposition de la loi informatique et libertés (article 38 de la loi 78-17). Tous les sites relayant l’information personnelle concernée sont tenus de respecter ce droit. Il faudra néanmoins identifier le responsable du traitement de chaque site (le nom est généralement disponible dans la partie mentions légales) et le contacter par e-mail ou par lettre recommandée pour que la suppression soit mise en œuvre.

Supprimer une donnée publique ou professionnelle

Pour supprimer ce type d’informations, aucun recours légal possible : il vous faudra adresser une demande au site source, qui n’a pas l’obligation d’accéder à votre requête. À vous d’argumenter pour expliquer en quoi le contenu en ligne nuit à votre réputation.

Effacer une information sur les réseaux sociaux

En créant un compte sur Facebook ou Twitter, vous autorisez par contrat ces plateformes à se servir de vos données. Pour supprimer une donnée à votre sujet, vous devrez avancer un motif légitime (un préjudice personnel ou professionnel, par exemple), que le responsable de traitement n’est pas tenu de valider. En cas de litige, vous pouvez saisir la CNIL ou les juridictions pénales compétentes. Par mesure de précaution, pensez également à sécuriser vos publications sur les réseaux sociaux, à contrôler leur accès et leur diffusion. 

Effacer sa page sur un moteur de recherche de personne

Des sites comme Yatedo, Youseemii ou encore Webmii, entre autres, sont des moteurs de recherche de personnes, qui récoltent des informations à votre sujet et génèrent des pages profils à votre nom sans votre accord. En plus de contenir des informations souvent obsolètes ou liées à des homonymes, ces sites aux pratiques surveillées par la CNIL font souvent partie des premiers résultats correspondant à votre nom sur les moteurs de recherche et peuvent être en contradiction avec les informations publiées volontairement sur les réseaux sociaux professionnels. Il est possible de se désinscrire de Yatedo pour supprimer ces données sur Internet, même si la procédure est parfois longue à prendre effet.

Penser à éradiquer les « indésirables »

Un compte Deezer répertoriant votre playlist de jeunesse, un blog tenu pendant votre adolescence ou un compte Youtube confirmant vos compétences discutables à la guitare...Même si vous ne les utilisez plus, ces profils et ces pages existent toujours, et peuvent apparaître sur les moteurs de recherche. Pensez à faire le tri de vos comptes en ligne et n’hésitez pas à supprimer ceux que vous n’utilisez plus pour améliorer votre e-réputation.

Le « droit à l’oubli » sur Google

Depuis 2014, le moteur de recherche Google permet aux internautes de supprimer les données qui leur portent préjudice. Les demandes, adressées par formulaire, sont traitées au cas par cas et doivent concerner un contenu obsolète, mensonger ou diffamatoire pour être prises en compte. Les informations d’intérêt public (condamnation pénale, escroquerie financière, négligence professionnelle) sont quasiment impossibles à supprimer.

Attention : ces informations disparaissent de Google, mais restent accessibles sur les autres moteurs de recherche (Yahoo, Bing, Orange, Ask, etc.).

Le recours à la CNIL

Si le gestionnaire du site ne répond pas à votre demande (e-mail ou courrier recommandé) dans un délai de deux mois, vous pouvez contacter la CNIL en dernier recours, par téléphone ou en ligne. L’instance intervient alors pour rappeler au site ses obligations. Si le litige persiste, l’affaire est renvoyée devant les tribunaux.




En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres,
vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services
et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site.