Entretien
d'embauche
  1. Accueil
  2. Candidats
  3. Entretien
  4. Suivi et relance d’une candidature : comment s’y prendre ?
30/12/2014

Suivi et relance d’une candidature : comment s’y prendre ?

Pour augmenter leurs chances, les chercheurs d’emploi postulent souvent à plusieurs offres à la fois.
Comment assurer le suivi et la relance d’une candidature dans un tel contexte ? Quelles sont les solutions pour rester organisé et reprendre contact avec le bon employeur, au bon moment ?

Le suivi d’une candidature, une question d’organisation

Postuler à une offre d’emploi ne se limite pas à envoyer son CV et sa lettre de motivation à une entreprise : il s’avère également utile d’assurer le suivi de sa candidature dans le but d’optimiser ses chances d’obtenir un poste.

À l’heure où les offres fleurissent sur Internet, les chercheurs d’emploi sont souvent tentés de postuler à plusieurs dizaines d’offres à la fois pour gagner du temps et avoir plus d’opportunités d’être recontactés. Dans un tel contexte, il est nécessaire de s’organiser en notant par exemple, pour chaque candidature, le nom de l’entreprise sollicitée, le poste à pourvoir, le nom de la personne contactée et ses coordonnées si elles sont spécifiées, ainsi que la date à laquelle vous avez postulé.

Fichier enregistré sur ordinateur, carnet de notes : à chacun sa méthode pour assurer le suivi de sa candidature. Ce document, qui doit être scrupuleusement tenu à jour, vous servira au moment de consulter les relances faites ou à faire, la progression de la procédure de recrutement ou tout simplement pour savoir à quelles offres vous avez déjà postulé lorsque vos envois se chiffrent par dizaines et qu’il est impossible de toutes les mémoriser.

D’un point de vue plus psychologique, assurer le suivi de ses candidatures permet au chercheur d’emploi de structurer sa démarche. Une telle méthodologie permet également de réadapter ses candidatures, en fonction des réponses obtenues.

Relance d’une candidature : le bon moment

Le fait de relancer une candidature permet de montrer sa motivation au recruteur en le sollicitant et de s’informer sur l’avancée du processus de recrutement. Encore faut-il choisir le moment idéal.

Relancer trop tôt, trop tard ou trop souvent risque de jouer en votre défaveur. En règle générale, le bon moment se situe environ 15 jours après l’envoi de la candidature, pour vous assurer que votre CV a été transmis à la bonne personne, vous renseigner sur l’avancée du recrutement et demander quelques détails sur le poste si nécessaire.

La relance téléphonique peut s’avérer utile même si vous avez essuyé un refus : vous pouvez contacter le recruteur pour savoir ce qui a manqué à votre candidature. Une démarche particulièrement utile si vous avez postulé auprès d’un cabinet de recrutement, qui pourra vous donner de précieux conseils pour vos futures recherches.

La relance d’une candidature s’applique également si vous avez déjà été recontacté pour passer un ou plusieurs entretiens auprès de l’entreprise. Si celle-ci vous a assuré de vous tenir informé de la suite des évènements, n’hésitez pas à la recontacter après la date butoir fixée. Là encore, ce suivi prouvera votre motivation pour le poste et vous aidera à vous démarquer des autres candidats…À condition de ne pas harceler l’entreprise.

Écrire une lettre de motivation : convaincre le recruteur

La lettre de motivation

Préparer un entretien d’embauche : bien se renseigner sur l’entreprise

Préparer son entretien d’embauche : les questions auxquelles vous devez vous attendre




En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres,
vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services
et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site.