CV
Lettre de motivation
  1. Accueil
  2. Candidats
  3. CV / Lettre de motivation
  4. Trous dans le CV : comment expliquer son parcours professionnel
21/08/2014

Trous dans le CV : comment expliquer son parcours professionnel

Nombreux sont les candidats qui n’ont pas un parcours linéaire et doivent faire face à des trous dans leur CV au moment de le rédiger. Dans une telle situation, comment expliquer son parcours et lui donner une cohérence ?
Découvrez les clés pour gérer les trous dans votre CV sans vous dévaloriser aux yeux du recruteur, avec Fed Finance.

Trous dans le CV : inutile de les cacher !

Les trous dans un CV ne doivent pas être un complexe : il n’existe pas de « parcours professionnel parfait », sans pause ou période d’inactivité. Mieux vaut alors assumer ces périodes de votre carrière et mettre en avant ce qu’elles vous ont apporté au moment d’expliquer votre parcours professionnel face à un recruteur.

En effet, inutile de faire l’impasse sur une période de votre parcours que vous préférez ne pas évoquer. Lors de votre entretien d’embauche, ces mois voire ces années de trou dans votre CV que vous semblez vouloir cacher intrigueront forcément votre interlocuteur qui ne manquera pas de vous demander d’expliquer votre parcours professionnel à cette époque.

Pour les professionnels des ressources humaines, ces fameux trous dans le CV correspondent à une période de six mois minimum pendant laquelle l’activité du candidat n’est pas précisée.

Expliquer son parcours professionnel malgré ces périodes d’inactivité

Il est important de distinguer les différents motifs qui se cachent derrière ces trous dans votre CV pour les présenter à votre avantage. Voici quelques-uns des plus fréquents :

  • Élever ses enfants : cette période se mentionne sur un CV par une formule sobre en précisant les années concernées (par exemple : « 2010-2013 : période consacrée à l’éducation de mes enfants », en précisant éventuellement leur âge actuel). Loin d’être un cas isolé, ce choix peut vous permettre de mettre en valeur certaines de vos qualités, comme votre sens des responsabilités ou votre capacité à prendre des décisions.
  • Un séjour à l’hôpital : vous pouvez l’évoquer brièvement au moment d’expliquer votre parcours professionnel. Rien ne vous oblige à donner des détails sur les raisons de cette hospitalisation ou sur votre état de santé actuel.
  • Un long voyage : c’est l’occasion idéal de mettre en évidence l’apprentissage ou la maîtrise d’une langue, ou encore votre ouverture d’esprit et votre goût du challenge.
  • Une période de chômage : aucun complexe à avoir ; là encore, votre situation est loin d’être un cas isolé. Au-delà de six mois de chômage, il est important de prouver que même sans emploi, vous n’avez pas été inactif. Détaillez les formations que vous avez suivies, les démarches effectuées, vos engagements associatifs, votre tentative de création d’entreprise ou encore la redéfinition de votre projet professionnel. Ce sont autant d’informations qui vous permettront d’expliquer vos motivations professionnelles.

Peu importe la raison : il est toujours préférable d’expliciter les trous dans son CV pour en tirer parti, mais aussi pour éviter que l’employeur ne pense que vous avez quelque chose à cacher.




En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres,
vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services
et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site.