Communiqué de presse - Etat des lieux du recrutement des profils commerciaux et marketing

Communiqué de presse - Etat des lieux du recrutement des profils commerciaux et marketing

Comment les entreprises ont recruté en 2021 dans un contexte de crise sanitaire encore prégnant ? Quels secteurs résistent le mieux ? Quels secteurs restent impactés ?

Etat des lieux fin 2021 et perspectives 2022

  • Sur le marché de l’emploi pour les commerciaux et le marketing-communication, les consultants de Fed Business notent une nette accélération depuis septembre, avec une reprise vraiment marquée. Les embauches gelées ont été débloquées. Et de nombreux salariés, déçus de la réponse de leur employeur à la crise sanitaire, se mettent en quête d’une nouvelle mission.
  • Les offres sont nombreuses, qu’elles soient diffusées ou pourvues via le réseau (ce qui arrive de plus en plus souvent, par souci d’économie). En conséquence, les rémunérations ont augmenté car les candidats sont plus exigeants sur le salaire et les conditions de travail en général. Ils répondent globalement moins aux offres et sont souvent approchés directement par les recruteurs.
  • Cette reprise devrait se confirmer en 2022, les postes à pourvoir restent nombreux en ce début d’année. Nos conseils pour les recruteurs de commerciaux et marketing : être plus ouverts vis-à-vis de certains profils et miser sur la formation avant d’en récolter les fruits pour mieux fidéliser les nouvelles recrues.

Focus métiers et secteurs

  • Les postes de commerciaux itinérants, qui impliquent des déplacements nombreux, sont de plus en plus compliqués à pourvoir. Il en est de même pour les postes en magasin, qui nécessitent souvent de travailler le week-end.
  • Les missions qui impliquent beaucoup de prospection et une grosse part de rémunération variables sont également plus difficiles à « vendre » car les candidats craignent des difficultés conjoncturelles.
  • Pour les postes marketing, les équipes Fed Business continuent de recevoir de nombreuses candidatures. Pas de tension particulière donc, à l’exception des missions en marketing digital qui nécessitent des compétences techniques particulièrement pointues et très demandées.
  • Les secteurs qui recrutent le plus auprès de Fed Business sont la formation, le transport et l’IT. Les entreprises de l’énergie et du BTP nous sollicitent également beaucoup, ainsi que l’IoT (Internet des objets) et l’agroalimentaire.

Découvrez les tendances de l’ensemble du marché avec cette analyse du Groupe Fed :

Le Groupe Fed fait le bilan de 2021, une année encore contrariée et livre ses perspectives pour 2022, secteur par secteur d’activité.

Avec ses 12 cabinets de recrutement - Fed Finance, Fed Human, Fed Légal, Fed Supply, Fed Africa, Fed Office, Fed Business, Fed Construction, Fed Ingénierie, Fed Santé, Fed IT, Fed Immobilier ; son cabinet de management de transition (Ressources Transition) et sa société de RPO - Recruitment Process Outsourcing (Fed Inside) - le Groupe Fed est le premier groupe français indépendant en recrutement temporaire et permanent spécialisé, présent dans 18 bureaux, dont 4 à l’étranger.

En synthèse, les grandes tendances du marché :

1.La reprise des recrutements est très marquée dans toutes les familles de métiers. On ne note plus d’exception, tous les types de postes sont en tension ! Et les perspectives de marché pour 2022 sont excellentes.

2. Les attentes des candidats ont évolué avec la crise :

  • Ils se montrent plus exigeants en termes de salaire, de localisation et de conditions de travail en général.
  • Les postes nécessitant de nombreux déplacements sont compliqués à pourvoir. Ils ne sont considérés que si la possibilité de télétravailler est importante.
  • Globalement, travailler à distance est devenu une norme et un des critères d’exigence des candidats.

3. Les entreprises doivent s’adapter :

  • Les bons candidats ont généralement plusieurs offres en même temps. Pour attirer les talents, il est nécessaire que les recruteurs soient très réactifs. Le Groupe Fed les sensibilise à une plus grande réactivité dans le process et le closing des recrutements.
  • Le marché étant très concurrentiel, et les candidats de plus en plus exigeants, les entreprises doivent développer la marque employeur pour attirer les talents.
  • Les processus de recrutements doivent être repensés. Les recrutements sont désormais finalisés sur la base d’entretiens en visioconférences. Le présentiel dans le processus de recrutement se limite à quelques cas précis : visite de site, présentation d’équipe, ou pour confirmer les bonnes impressions de la visioconférence.
  • Les entreprises accordent une plus grande importance aux Soft Skills dans les processus de recrutement.