Intérim pour les cadres : pourquoi se lancer ?

Intérim pour les cadres : pourquoi se lancer ?

Longtemps perçu comme instable, le travail en intérim séduit de plus en plus. D’ailleurs, le travail temporaire ne concerne pas uniquement les professionnels peu qualifiés. Les cadres et les dirigeants s’y intéressent également. Voici leurs motivations.


Qu’est-ce que l’intérim pour les cadres ?

Le travail intérimaire pour les cadres est destiné aux postes d’encadrement, ainsi qu’aux postes à responsabilité. De plus en plus de cadres qualifiés et supérieurs, voire de dirigeants, offrent leurs services aux agences de travail temporaire. Une aubaine pour les entreprises qui doivent gérer des enjeux stratégiques à court terme ou remplacer un dirigeant en urgence. Elles peuvent ainsi profiter de cadres expérimentés et se doter d’une grande expertise.

À lire aussi : Tout savoir sur le délai de carence en intérim

Pourquoi choisir le contrat temporaire pour un cadre ?

Espoir de retrouver un contrat à durée indéterminée (CDI), envie de gagner de l’expérience ou de mieux équilibrer temps de travail et temps de repos… Les raisons de se lancer dans l’intérim sont nombreuses pour les cadres.

Se réimplanter dans le monde du travail

Certains cadres seniors peinent à retrouver un nouvel emploi passée la cinquantaine. Pourtant, ils justifient de nombreuses années d’expérience et sont parfois même surqualifiés pour se présenter à un poste. L’intérim constitue une belle rampe de lancement pour se réimplanter dans le monde du travail. Les entreprises utilisatrices recherchent généralement un cadre en urgence et se basent essentiellement sur les qualités du candidat. De même, le contrat temporaire peut idéalement relancer un cadre présent dans une entreprise depuis un grand nombre d’années.

Gagner un salaire confortable

Urgence oblige, les entreprises utilisatrices sont prêtes à faire un effort considérable sur le salaire de l’intérimaire. En effet, le management de transition demande de grandes qualités, qui valent un certain prix. Les DRH, notamment, peuvent prétendre à 900 €, voire 1 200 € par jour de mission. Quant aux cadres dirigeants, leurs émoluments peuvent grimper à plus de 1 500 € par jour, accompagnés d’un intéressement. De plus, les cadres sont souvent contactés pour effectuer des missions longues, de l’ordre de 6 à 9 mois.

Se créer un réseau

Déjà expérimentés, les cadres multiplient les missions en intérim. De quoi nouer de solides contacts, qui peuvent déboucher sur d’autres contrats ensuite. Au terme de la mission, le cadre peut même espérer décrocher un CDI au sein de l’entreprise utilisatrice.

Gagner en flexibilité

Les dirigeants en CDI ne comptent pas leurs heures. Difficile, dans ce cas, d’accorder vie professionnelle et vie privée. C’est pourquoi certains se tournent vers l’intérim, pour y faire parfois carrière. Ils peuvent ainsi développer en parallèle des projets d’ordre privé, ou simplement profiter de vacances en famille. L’organisation est différente, mais le cadre en intérim gagne en flexibilité.

Intérim pour les cadres : les avantages pour l’entreprise utilisatrice

Le travail en intérim représente également une aubaine pour l’entreprise utilisatrice. En effet, elle peut remplacer de façon temporaire un cadre supérieur ou un dirigeant au pied levé. Le travailleur intérimaire est expérimenté, fort de compétences managériales et sensible à la culture de l’entreprise.

Dans une phase de recrutement classique, l’entreprise utilisatrice aurait perdu un temps précieux en annonces, entretiens et onboardings. Avec l’intérim, elle dispose d’un cadre réactif, qui s’adapte rapidement à ses besoins.

Même si engager un cadre de manière temporaire a un certain coût, l’entreprise utilisatrice réalise des économies. Elle évite les frais liés au recrutement et aux formalités administratives. De plus, un travailleur temporaire ne fait pas partie de l’effectif de l’entreprise. Son salaire ne gonfle donc pas la masse salariale, qui sert de base d’imposition à plusieurs taxes (formation continue, investissement, etc.).

Cadres et dirigeants : comment s’inscrire en intérim ?

Le futur cadre intérimaire choisit tout d’abord son agence d’intérim, appelée également entreprise de travail temporaire (ETT). Plusieurs d’entre elles se spécialisent dans l’intérim pour les cadres.

Aujourd’hui, la plupart des agences d’intérim proposent une double candidature, en ligne et en présentiel. Il est donc préférable de jeter un coup d’œil sur le site internet de l’ETT avant de s’y rendre. Chaque agence possède ses propres process de recrutement, mais le cadre peut déjà préparer quelques documents qui lui seront nécessaires, en ligne comme en présentiel :

  • une photocopie de la carte nationale d’identité ou du passeport ;
  • un curriculum vitae ;
  • une photocopie de la carte Vitale ;
  • un RIB ;
  • les trois derniers bulletins de salaire ;
  • un justificatif de domicile ;
  • une photocopie des permis et habilitations spécifiques.

Certaines agences d’intérim peuvent demander d’autres documents, comme une attestation de visite médicale de moins de 6 mois.

À lire aussi : Recruter des profils commerciaux et marketing : Et si vous aviez besoin d’aide ?

Groupe Fed vous conseille et vous accompagne…

Fed Business accompagne les candidats en recherche d’emploi et les entreprises à la recherche de profils ciblés. Retrouvez toutes les offres d’emploi sur notre site.

Pour aller plus loin :

Nos dernières offres d'emploi