Actus
  1. Accueil
  2. Actus
  3. Le job matching : comment ça marche ?
17/12/2020
Le job matching : comment ça marche ?

Le job matching : comment ça marche ?

Et si on recrutait ou on postulait comme on cherche l’amour ? C’est, dans les grandes lignes, le concept du job matching, qui s’approprie les codes d’une application bien connue des célibataires : Tinder. Sur le même modèle d’intérêt mutuel, candidats et recruteurs peuvent ainsi se choisir rapidement pour échanger via une application mobile. Fonctionnement, avantages et limites : retrouvez tout ce que vous devez savoir sur le job matching.

Qu’est-ce que le job matching ?

Le job matching est un processus de recrutement basé sur le même modèle que les applications de rencontre du type de Tinder. Le fonctionnement demeure identique : suivant si vous êtes candidat ou recruteur, vous voyez défiler des annonces d’emploi ou des profils que vous décidez de « swiper ». Plus clairement, vous déplacez la page sur la droite ou la gauche de l’écran selon si l’offre vous intéresse ou non.

En tant que candidat, vous devez généralement importer les données de votre profil LinkedIn (contre Facebook pour Tinder), et renseigner des informations essentielles comme vos compétences, votre expérience et la localisation du poste. Ensuite, l’algorithme de l’application opère une sélection des annonces qui correspondent à votre profil et à vos attentes.

Comme sur la célèbre application de rencontres, si candidat et recruteur se « likent » mutuellement, il y a un « match » : un intérêt mutuel qui vous donne la possibilité d’échanger. On peut même poursuivre l’analogie amour-travail plus loin : les deux parties conviendront d’un ou plusieurs rendez-vous pour savoir si les intérêts sont réellement réciproques, tout cela dans le but de trouver une personne ou un job, unique, qui leur convienne.

Parmi les applications de job matching les plus populaires – disponibles sur App Store et Google Play Store – on peut notamment citer :
• Kudoz ;
• Jobr ;
• Cornerjob ;
• Ahead ;
• Enjoyment ;
• Yooture ;
• Skillue.

Attention tout de même, certaines de ces applications ne sont disponibles qu’en anglais.

> À lire aussi : E-recrutement : quels avantages ?

Avantages et limites du job matching

Si le job matching est encore assez peu répandu en France, ces applications présentent malgré tout de nets avantages sur les sites de recherche d’emploi traditionnels, notamment la rapidité et la réactivité. La technique du « swiping » (le fait de faire glisser, en français) permet de postuler de manière simple à un grand nombre de candidatures sans avoir à répéter les opérations de rédaction d’e-mail et de téléchargements de CV et de lettre de motivation. Et, à l’inverse, d’écarter tout aussi rapidement les annonces qui ne vous intéressent pas.

Le job matching offre un grand confort et une utilisation fluide en s’appuyant sur l’usage toujours plus important des smartphones. Vous pouvez consulter les annonces d’emploi où et quand vous le souhaitez. Ces recherches sont d’ailleurs simplifiées par l’algorithme. Vous perdrez moins de temps à trier les annonces d’emploi, car celles qui sont présélectionnées selon votre profil apparaissent en premier.

À l’inverse, cette méthode de recrutement possède – pour reprendre l’adage – les défauts de ses qualités. La rapidité du swipe peut entraîner des décisions prématurées, pas assez réfléchies. C’est d’ailleurs ce qui a fait le succès du modèle Tinder : la surprise de la prochaine proposition, et la recherche du profil parfait… mais potentiellement inexistant. Chaque refus étant définitif, il faut veiller à ne pas se précipiter, et rester raisonnable pour ne pas éliminer un candidat qualifié ou une annonce intéressante.

Autre problème lié à un réflexe humain : favoriser l’esthétique. C’est le cas sur Tinder pour ce qui concerne les critères physiques. Cela peut l’être également pour le job matching. Dans ce contexte de choix rapide, il existe un risque – même inconscient – de liker les profils les plus attrayants au profit de candidats plus expérimentés ou plus motivés.

Enfin, comme expliqué précédemment, cette méthode de recrutement est pour l’heure encore peu développée en France. Les opportunités restent limitées pour l’instant, et le job matching ne saurait encore se soustraire au recrutement classique. Mais nul ne sait ce qu’il en sera à moyen ou long terme. En attendant, pourquoi ne pas utiliser cette méthode comme un outil supplémentaire pour trouver un emploi qui vous intéresse ?

> À lire aussi : Comment recruter les millennials : les points-clés


Groupe Fed vous conseille et vous accompagne …
Fed Business accompagne les candidats en recherche d’emploi et les entreprises à la recherche de profils ciblés. Retrouvez toutes les offres d’emploi sur notre site.


Pour aller plus loin


En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres,
vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services
et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site.