Actus
  1. Accueil
  2. Actus
  3. Reconversion professionnelle : comment la mettre en valeur lors d'un entretien ?
26/11/2019
reconversion-professionnelle-comment-la-mettre-en-valeur-lors-dun-entretien

Reconversion professionnelle : comment la mettre en valeur lors d'un entretien ?

Il peut arriver, au cours d’une carrière, de se rendre compte qu’un autre secteur d’activité serait, en réalité, plus stimulant, et donc d’avoir des envies de changement. Seulement, le risque de ne pas trouver d’emploi dans un secteur où l’on est inexpérimenté peut représenter un frein. Des craintes à mettre de côté car une reconversion professionnelle peut s’avérer être une force, un atout. Mais comment ? Choix réfléchi, expériences et compétences passées, motivation et humilité : retrouvez tous les points forts d’une reconversion professionnelle à mettre en valeur lors d’un entretien d’embauche.

1. Montrer que la reconversion professionnelle est bien réfléchie

La première des choses à faire pour mettre en valeur votre reconversion professionnelle lors d’un entretien, c’est de motiver ce changement de parcours. Il faut montrer que cette reconversion n’a pas été décidée sur un coup de tête, que ce n’est pas une lubie mais, au contraire, que cela a été mûrement réfléchi. Rappelez-vous qu’en face de vous, ce changement reste un élément majeur sur lequel le recruteur va s’interroger et vous questionner. Pour lui, votre CV n’affiche tout simplement aucune expérience significative dans le nouveau secteur d’activité. Les doutes peuvent donc être légitimes. À vous de les dissiper en exposant clairement votre parcours professionnel et, surtout, le cheminement qui vous a poussé à changer de voie. Quand avez-vous pris cette décision ? Et pourquoi ? Avez-vous entrepris de nouvelles études ou une formation pour vous lancer dans cette nouvelle carrière ? Bref autant de réponses précieuses afin de montrer que cette reconversion a été très bien préparée. En bonus, vous pouvez indiquer durant l’entretien que vous avez étudié l’employabilité dans le secteur, raison de votre présence ici. Ou encore, montrez que vous connaissez les chiffres clefs, les principaux acteurs ou les problématiques de votre nouvelle activité. Cela ne pourra être que positif.

2. Mettre en avant votre expérience

Ne pas avoir d’expérience dans le nouveau secteur d’activité ne signifie pas que vous ne disposez d’aucune compétence. À vous de mettre en valeur votre reconversion professionnelle lors de votre entretien, en prouvant que cette expérience passée représente un atout dans votre nouvelle carrière. Pouvoir mettre en avant votre savoir-faire personnel à travers des exemples concrets et réels demeure un réel avantage comparé à une énonciation machinale de qualités. De plus, certaines de vos compétences - y compris extra-professionnelles - peuvent convenir à votre nouveau secteur d’activité. Par exemple, si vous souhaitez travailler dans l’environnement et que vous avez fait partie d’une association sur ce thème, il sera judicieux de le mettre en avant. L’important, c’est de filtrer. N’étalez pas la totalité de votre parcours professionnel. Ciblez vos forces et compétences qui peuvent faire de vous un élément susceptible d’être engagé immédiatement, en dépit d’une expérience manquante à votre nouveau poste. Bref : faites en sorte que votre profil atypique représente une valeur ajoutée pour l’entreprise plutôt qu’un frein au recrutement.

> À lire aussi : Comment postuler à une offre d’emploi quand on n'a pas le profil ?

3. Montrez-vous humble et motivé

Humilité et motivation : voici deux éléments clefs de votre reconversion professionnelle à mettre en valeur lors d’un entretien. Comme expliqué précédemment, vous devez faire valoir certaines qualités au moment du recrutement. Mais, en parallèle, il peut être intéressant de garder une certaine « fraîcheur » vis-à-vis d’un secteur nouveau et que vous avez choisi. Cela se traduit, d’une part, par une motivation à mettre en avant. Elle peut faire la différence face à d’autres candidats issus du même secteur. Avec cette reconversion, vous faites le choix d’une nouvelle activité qui vous plaît et vous motive. Cet enthousiasme – voire cette impatience de débuter - doit se ressentir et démontre un niveau d’engagement qui sera sans doute supérieur à celui d’un candidat « lambda ». Dans le même temps, il ne s’agit pas de s’avancer face au recruteur comme si tout était déjà acquis. Cela pourrait, logiquement, être mal perçu. Faire preuve d’humilité et rester à votre place de personne à qui il reste encore à apprendre peut s’avérer être une force et rassurer le recruteur. Il est inutile de minimiser la part de vos carences actuelles. Au contraire, faites preuve d’objectivité et vous montrant conscient de vos forces et des points restants à améliorer. Il sera alors plus simple pour votre entreprise de faciliter votre arrivée et de vous donner les moyens de réussir.

> À lire aussi : Quelles questions poser à un recruteur lors d’un entretien d’embauche ?

Les marques du Groupe Fed vous conseillent et accompagnent les candidats en recherche d’emploi et les entreprises à la recherche de profils ciblés. Retrouvez toutes les offres d’emploi sur notre site.


Pour aller plus loin


En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres,
vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services
et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site.